Silences // Silencios

 

L’exposition Silences a été présentée à la Maison des arts et de la culture de Brompton, du 30 septembre au 11 novembre 2018. Cette exposition déployait une série d’œuvres textiles brodées à la main, dont la matière de base consistait en des phrases recueillies lors de divers échanges, notamment dans le cadre de la performance évolutive Hantises, ayant eu lieu au Centre culturel de Notre-Dame-de-Grâce, à l’hiver 2017. Lors de cette performance, l’artiste entamait des dialogues avec le public autour du travail et de la productivité et elle réalisait une « cueillette » de phrases exprimant des angoisses et des peurs reliées à ces sujets. Ces pensées sombres ont donné lieu à des œuvres alliant la parole et les mots à l’art textile et à l’exploration performative.

L’artiste s’est intéressée, dans la réalisation de ces œuvres, à l’exploration de l’intimité, la parole, le partage, la lenteur, le dévoilement et à l’idée du presque imperceptible. Par la lenteur des processus de la broderie faite à la main et avec une intention performative, elle souhaite dévoiler la subtile mais persistante formation des pensées sombres dans nos esprits, en même temps qu’elle se penche sur les phrases choisies : elle prenne les mots des autres – ces secrets qui ne lui appartiennent pas – et elle les embrasse comme s’ils étaient les siens. Ce processus d’imprégnation et d’intégration du secret se trouve aussi au cœur de la suite d’actions performatives Tellement peur, que l’artiste à proposé dans le cadre de cette exposition.

Les œuvres textiles présentées se greffent au développement d’un projet plus vaste, dans lequel la parole et le texte, issus des échanges de l’artiste avec les autres, traversent une diversité de techniques et de disciplines : l’art textile, la performance, l’art relationnel, les arts graphiques traditionnels et numériques, etc., donnant lieu à plusieurs séries d’œuvres qui ont une charge disciplinaire importante, mais qui, en même temps, font partie d’un processus de création transdisciplinaire.



Estela López Solís presentó la exposición Silences (Silencios)en la Maison des arts et de la culture de Brompton, del 30 de septiembre al 11 de noviembre de 2018. Esta exposición desplegó una serie de obras textiles bordadas a mano, cuya materia prima consistía en frases recogidas durante diversas conversaciones, particularmente las realizadas en el marco del performance evolutivo Hantises, que tuvo lugar en el Centre culturel de Notre-Dame-de-Grâce, en Montreal, en el invierno de 2017. Durante este performance, la artista dialogaba con el público acerca del trabajo y de la productividad, realizando al mismo tiempo unarecolección” de frases que expresaban angustias y miedos ligados a dichos temas. Estos pensamientos oscuros dieron lugar a obras que alían la palabra al arte textil y a la exploración performativa.

En la realización de estas obras, la artista se interesaba en la exploración de la intimidad, de la palabra compartida, la lentitud, la develación y en la idea de lo casi imperceptible. Mediante la lenteza de los procesos del bordado a mano y con una intención performativa, Estela López busca develar la sutil pero persistente formación de pensamientos oscuros en nuestros espíritus, al mismo tiempo que se acerca a las frases seleccionadas: toma las palabras de los otros, esos secretos que no le pertenecen y que abraza como si fueran suyos. Este proceso de impregnación y de integración del secreto es también el germen de la serie de acciones performativas Tanto miedo, que la artista propuso en el marco de esta exposición.

Las obras textiles presentadas forman parte del desarrollo de un proyecto más vasto, en el que la palabra y el texto – surgidos de diálogos de la artista con otras personas –, atraviesan diversas técnicas y disciplinas: arte textil, performance, arte relacional, artes gráficas tradicionales y digitales, etc., dando lugar a varias series de obras con una fuerte carga disciplinaria, que al mismo tiempo forman parte de un proceso de creación transdisciplinaria.

 

 

 

 

 

 

 

 

Silences. Vues de l’exposition à la Maison des arts et de la culture de Brompton, Sherbrooke, 2018. Photos : Swann Bertholin. // Silencios. Vistas de la exposición en la Maison des arts et de la culture de Brompton, Sherbrooke, 2018. Fotos : Swann Bertholin.

 

Échouer complètement. Broderie faite à la main avec fil en coton sur taie d’oreiller, 52 cm x 67cm x 18 cm, 2017. // Fracasar completamente. Bordado hecho a mano con hilo de algodón sobre funda de almohada, 52 cm x 67cm x 18 cm, 2017.

 

Estela López Solís remercie le Conseil des arts du Canada de son soutien.
Estela López Solís agradece el apoyo del Conseil des arts du Canada.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s